Samuel Dixneuf

Larsen

In exhumations on 13 octobre 2010 at 11:55

J’entends des mots, des mots qui ne veulent rien dire, des mots qui sortent d’un dictaphone de marque japonaise, des mots que je ne saisis pas dans leur séquence, des mots désarticulés, des mots pantins, des mots que pourtant je m’acharne à déchiffrer, un par un, dans un bourdonnement insupportable.

 

Octobre 2009

Exhumé d’un projet dont il ne reste que quelques traces : http://mocozet.posterous.com/

Publicités
  1. […] Mais peut-être bien que c’est la fatigue. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :