Samuel Dixneuf

carver

In Nocturnes on 18 novembre 2010 at 03:05

Tu te souviens de Carver planté dans un Lavomatic tu l’as lu dans un livre tu ne sais plus Carver ou un autre avec ses gosses ses bouteilles son linge sale les tambours qui s’emballent les machines qui s’ébranlent un vacarme sinistre les gosses courent et crient il reste deux paniers de linge sale et trente minutes de Bourbon Carver pense à la Remington ou à l’Underwood tu ne sais plus il n’a plus que des bouts de papiers humides qu’il fixe avec colère encore une gorgée brûlante ses mains tremblent il écrit il n’a plus le temps de penser à quoi il écrit frénétique sauvage dans les cris et le bruit et le temps qui s’enfuit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :