Samuel Dixneuf

Transit

In soniques, Uncategorized on 5 avril 2012 at 14:14

Vers les zones aéroportuaires
tu sens -une gène-
palpite, ta jugulaire

Il coule encore
sous l’étouffoir -faut croire-
un peu de vie

Ça se déplace
avec lenteur
des horizons de brume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :